Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 14:07
Mis à jour le 26/4/2016
 

Comme pour le régime crudivore, ne manger que des fruits peut apporter de grands bénéfices pour la santé en cure estivale de quelques semaines, mais la poursuite de ce régime sur plusieurs années expose à de graves problèmes de santé. Ce mode d'alimentation est du reste peu pratiqué en France, et les rares personnes qui l'adoptent souffrent en général d'une grande maigreur et de sévères carences alimentaires. Une complémentation alimentaire s'impose.

 

Rz_ALIM068.jpgPhoto Libre 

Cependant, le frugivorisme se développe beaucoup actuellement aux États-Unis, notamment dans les milieux sportifs. Il n'est pas rare d'y rencontrer des personnes qui se nourrissent de 30 bananes bio (soit 3 kg) par jour, sans compter les autres mangues, ananas ou papayes ! Les partisans de ce régime admettent généralement quelques légumes verts crus en complément, à raison de 80 % de fruits et 20 % de légumes feuilles. Cette mode à haut risque présente de nombreux inconvénients :
 
  • Ce régime est carencé en protéines, éléments indispensables à une bonne régénération cellulaire, d'où une fonte musculaire et une sensibilité aux infections.
 
  • Ce régime manque complètement de calcium, magnésium, fer, zinc, cuivre, sélénium, iode, ainsi que de vitamines B2, B12 et D (cette dernière pouvant être apportée en s'exposant au soleil).

 

  • L'index glycémique de ces fruits est souvent élevé, comme c'est le cas pour les dattes, les figues, les mangues ou le raisin. Les pratiquants de ce régime affirment que cela n’entraîne pas de risque de diabète à condition de s'abstenir de lipides. Ils rejettent donc les amandes, noisettes, noix et même l'avocat.

 

  • Les tempéraments VATA - suivant la terminologie ayurvédique - risquent de ne pas supporter ce régime et d'avoir un colon distendu par les ballonnements.

 

  • Le coût d'un tel régime est élevé. On n'imagine même pas une telle pratique dans les régions septentrionales où les fruits sont rares et hors de prix.

 

  • Le régime frugivore nécessite non pas 3 repas par jour, mais un grignotage permanent, sous forme de 6 collations quotidiennes minimum et une activité physique intense afin de brûler toutes ces calories. Les glucose, fructose et lévulose des fruits sont en effet des sucres rapides. Passant dans le sang en moins d'une heure, ils sont immédiatement bio-disponibles. Autrement dit, ce régime n'est absolument pas adapté aux sédentaires. Il peut par contre constituer une sorte de dopage légal transitoire pour les sportifs recherchant la performance.

 

  • Les fruits sont généralement importés, ce qui est contraire à l'éthique du locavore, à moins de vivre sous les tropiques ou en zone de production.

 

Pour toutes ces raisons, nous formulons donc les plus grandes réserves vis-à-vis de ce régime, même si on peut imaginer l'humanité se nourrir principalement de fruits dans les siècles à venir.

 

 
Exemples de carences 
 
Contrairement à ce qui est dit dans une vidéo consacrée à la banane trouvée sur le site d'un médecin américain fruitarien, la banane n'est pas riche en fer. Elle en contient seulement 0,4 à 0,6 mg/100 g, soit 12 fois moins que la lentille. Les seuls fruits qui contiennent des quantités appréciables de fer sont les dattes, pruneaux et raisins secs, et dans une moindre mesure la mangue, la goyave, le cassis, la groseille et la mûre. Il est vrai que la banane bio est un bon aliment, à condition de ne pas s'en nourrir exclusivement. En fait, il s'agit plus d'un encas que d'un véritable repas.
Les femmes, en particulier les sportives, ainsi que celles qui ont des règles abondantes, doivent veiller à avoir des apports de fer suffisants.
Très riche en fer, la spiruline peut servir de complément alimentaire, mais elle ne contient pas toutes les vitamines et minéraux.
 
Le régime frugivore est également carencé en zinc, capital pour la bonne santé de la peau. Les fruits sont en effet pauvres en zinc, que l'on trouve par contre en abondance dans les graines oléagineuses, surtout la noix de cajou, la noix du Brésil et la graine de courge, ainsi que dans une moindre mesure les noix, les amandes et les noisettes.
A notre sens, il serait très regrettable de se priver d'une catégorie d'aliment qui est à la fois une mine d'acides gras, de protéines et de minéraux.
 
Plusieurs nutritionnistes mettent en garde contre les dangers de ce régime.
Rappelons que l'acteur américain Ashton Kutcher a du être hospitalisé sur le tournage d'un film consacré à Steve Jobs, après avoir suivi le même régime frugivore que l'ex-patron d'Apple. Il souffrait de troubles du pancréas le faisant se tordre de douleur et Steve Jobs est lui-même mort d'un cancer du pancréas.
Le régime frugivore est du reste interdit aux diabétiques et l'on sait que beaucoup de gens sont diabétiques sans le savoir.
Il semble que notre organisme ne soit tout simplement pas adapté à ce régime, qui ne doit être entrepris que prudemment, sous la surveillance de personnes qualifiées, et durant une courte période, un peu comme une cure de jeûne. Les effets peuvent être prodigieux à court terme, mais s'avèrent ensuite désastreux si le régime est poursuivi.
Je me rappelle avoir vu à Rishikesh, au bord du Gange, une occidentale qui vivait chez un "mahatma". Elle ne se nourrissait que de fruits et semblait sortir d'un camp de concentration tant son corps était squelettique et décharné. Il était évident qu'elle souffrait de graves carences alimentaires.
Certaines femmes pourraient être tentées d'adopter ce régime afin de maigrir, ce qui peut parfois masquer une anorexie.
Et les partisans du régime frugivore (ou fructivore), aveuglés par les premiers bénéfices de cette nouvelle mode alimentaire, ne brillent pas par leur ouverture d'esprit.
 
On trouvera aussi quelques renseignements utiles sur le blog Alimentation Vivante.
 
 
Mise au point :
Malgré quelques réactions hostiles, je persiste à dire que ce régime est à haut risque. Quitte à dissuader certains de profiter de ses bénéfices passagers, je préfère insister sur les dangers encourus, sous-estimés par les partisans du frugivorisme. Dire que ce n'est pas un régime mais un mode de vie, c'est jouer sur les mots. À ce moment là, le végétarisme est une philosophie.
Il est vrai cependant qu'il y a plusieurs écoles au sein des frugivores, avec des différences sur l'acceptation ou non des légumes et des fruits secs, ce qui fait une différence significative.
Pour conclure, je préfère dresser une description un peu schématique du frugivorisme qu'en encourager la pratique et avoir des morts sur la conscience. Ceux qui savent faire preuve de discernement et voudront se risquer sur ce chemin avec prudence finiront bien par trouver leur chemin, en connaissance de cause. 
 
 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

HENRI 17/08/2018 13:05

et que dire alors des personnes praniques ( qui ne s'alimentent plus du tout) ? Il y en aurait environ 50 000 dans le monde et 400 en France environ!! Voir les témoignages notamment d'Alyna Rouelle sur youtube qui n'a pas l'air en mauvaise forme! Ce n'est pas une question d'y croire ou pas, c'est vrai ou ça ne l'est pas! Il faut faire sa propre enquête. Cela détruit toutes nos theories sur le fonctionnement du corps humain. Quel est votre avis sur les praniques?

Riri 19/08/2018 03:39

Sérieusement, c'est du bullshit le pranique. J'ai pris largement le temps d'enquêter évidemment avant de pouvoir l'affirmer. Il y a déjà eu des morts à cause de ça. Sans compter le non sens biologique. Nous n'avons pas les cellules nécessaires par exemple pour la photosynthèse. Le nombre de preuve scientifique sur comment nous absorbons les nutriments, etc, sont légions et particulièrement solide (il faudrait donc, des preuves particulièrement solide pour pouvoir remettre en question ce savoir, ce qui n'est évidemment pas le cas pour ce qui des méthodes praniques. Comprends bien par là : la science sait se remettre en question si l'on apporte des preuves suffisantes, je tente de forger mes avis de la même manière. En science le témoignage est ce qui a le moins de valeur, et c'est tout ce qu'on trouvera sur la méthode pranique. D'ailleurs dès qu'un scentifique propose aux personnes praniques s'il voudrait bien se prêter à la méthologie scentifique pour pouvoir étudier ce que fais le pranisme,etc, la réponse a toujours été non. ) Les paniques par contre nettement moins, et aucun scientifique confirme ne serait-ce que le panique comme un régime existant ou possible. Le jeun dans certaines conditions oui en revanche. Si c'était possible tu imagines un peu comme ce serait génial ? La fin de la faim dans le monde! En vérité les paniques que tu pourras trouver sur internet qui mettent en avant cette pratique, ont quelque chose à vendre derrière. Il y a aussi des mouvements sectaires qui ont débuter par des régimes ultra restrictif de ce genre, qui du coup ne vendaient rien derrière. Affin que les personnes soient plus facilement manipulable. Ceci dit, il ne faut jamais croire quelqu'un sur parole, même si son témoignage semble de bonne fois. Il faut toujours menez sa propre enquête avant de se faire une idée. Du coup je mets quelques sources, je ne souhaiterais pas plus qu'on me crois sur parole. Voici dont quelques articles qui sont sourcés :
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/et-la-lumiere-ne-fut-pas_22725
https://fr.wikipedia.org/wiki/In%C3%A9die
http://www.levif.be/actualite/sante/le-respirianisme-ou-quand-se-nourrir-d-air-et-de-lumiere-mene-a-la-mort/article-normal-684941.html

https://remi-raher.com/2013/08/30/les-respiriens-sont-des-cretins-des-escrocs-etou-des-menteurs-linedie-est-une-legende-qui-peut-vous-faire-rever-mais-qui-vous-fera-sans-doute-crever/ -> exemple de ce qu'il faut chercher pour démêler le vrai du faux, comme cette personne l'a faite pour la méthode pranique.
J'avais aussi trouvé sur youtube (malheureusement je ne retrouve pas) le témoignage d'un ancien pranique qui était très intéressant. Il disait qu'en vérité, tout le monde mangeait en cachette et qu'aux groupes de la pratique pranique, il fallait "avouer" ce qu'on avait manger en cachette, et la honte était jetée sur la personne, comme si elle avait commis un crime. Quant à celui qui faisait l'instruction, il fallait évidemment juste le croire sur parole quand il disait ne plus s'alimenter autrement que par le respirantisme.

Thomas 19/05/2018 14:32

Bonjour, demandez aux touaregh des déserts arabes ou berbères s'ils sont diabétiques à cause des dattes ou aux chimpanzés à cause des bananes, en revanche Coca en pays élmergent fait des ravages chez les enfants et ados. Alors on peut leur reprocher d'élever chèvres et/ou chamelles.

Jean 27/09/2017 14:44

Effectivement, cet article est bourré d'ineptie, la mangue, les figues et le raisin un indice glycémique élevé! Non mais qu'est-ce qu'il ne faut pas lire sur le net! Même pour les dattes c'est un indice modéré!!!

anonyme 12/08/2017 13:24

Sans relever toutes les informations erronées qui se trouvent dans cet article (qui sont très nombreuses) il suffit de relever l'incohérence de ses propos pour savoir qu'il n'est pas utile à prendre en compte. "6 collations quotidiennes minimum et une activité physique intense afin de brûler toutes ces calories" le coup des 6 collations fait partie des nombreuses informations fausses lancées comme ça, des tonnes d'exemples prouvent le contraire mais passons. Il semble important de noter que d'après cet article, ce régime fait grossir sauf si on fait énormément de sport, mais en fait, il rend squelettique une femme qui n'a pas l'air d'être une sprinteuse : "Elle ne se nourrissait que de fruits et semblait sortir d'un camp de concentration tant son corps était squelettique et décharné". "Ce mode d'alimentation est du reste peu pratiqué en France, et les rares personnes qui l'adoptent souffrent en général d'une grande maigreur" mais c'est un régime qui fait grossir si on ne s'acharne pas au sport ?! Incohérence totale dans les propos de l'auteur, ce qui montre l’inutilité de cet article.. (désolée mais on dirait que l'auteur n'a même pas relu ses arguments, déjà qu'il a l'air de les avoir tirés de nulle-part...)

Elisabeth 24/06/2017 11:34

Cet article est une ineptie. Le régime frugivore consiste à manger des fruits au sens botanique du terme, soit fruits, légumes et oléagineux. Écrire un article autour d'un sujet sans en connaître la simple définition...
Et pour répondre à quelques remarques en commentaires, le régime vegan/végétalien consiste lui à manger fruits, légumes, oléagineux, céréales... Tout ce qui est issu du monde végétal pour faire simple. :) L'alimentation décrite ici n'est donc ni vegan, ni frugivore.

Elisabeth 25/06/2017 15:43

La définition que je vous ai donné est celle reconnue par les professionnels de la santé, ouverts sur le sujet. Ne manger que des fruits, "fruits" au sens tel qu'il est employé aujourd'hui en occident, n'est en rien être frugivore. Et il est d'ailleurs fort triste de tomber sur votre article très négatif à la simple frappe de "frugivore" sur Google... Tant qu'à "l'étroitesse d'esprit de ceux pratiquant ce genre de régime", pardonnez-moi mais en ce qui concerne cela, c'est plutôt du côté des omnivores qu'il faut se tourner.

Administrateur 24/06/2017 18:51

En fait, il y a autant de définitions du régime frugivore que de chapelles, chacun décrétant sa conception comme la meilleure ; certains confondant même régime frugivore et crudivore. Cet article critique une conception très restrictive du régime frugivore. Mes arguments sont parfaitement fondés, mais ceux qui pratiquent ce genre de régime extrême se distinguent souvent par leur étroitesse d'esprit.