Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2019 7 13 /10 /octobre /2019 12:57

 

Cet article est une reprise de trois articles publiés sur notre blog en 2011 et 2012.

L'importance capitale de cette notion de karma semble avoir échappée au mouvement végane, plus axé sur les implications écologiques de la consommation de la viande.

Il faut reconnaître que des groupes de pression comme L214 ont fait avancé les choses ces dernières années, mais le fond du problème reste inchangé.

 

Le karma de la viande

 

Avertissement au lecteur

 

Ce chapitre comporte des informations qui pourront paraître déstabilisantes aux personnes sensibles et non préparées pour les recevoir. La lecture en est déconseillée aux personnes anxieuses ou dépressives. Pour mieux se faire une opinion, nous recommandons au lecteur de lire ce texte au filtre de son intuition plutôt qu'en fonction de dogmes religieux ou scientifiques. En tout état de cause, il s'agit d'une opinion personnelle. Chacun est libre d'accepter ou non mon raisonnement en fonction de ses convictions individuelles.

 

Mot sanskrit signifiant « l'action et les conséquences de celle-ci », le karma désigne tout simplement la loi de cause à effet. C'est une notion capitale que l'on trouve - avec quelques variantes - dans toutes les religions originaires du subcontinent indien : hindouisme, bouddhisme, jaïnisme, sikhisme. Elle est étroitement liée à la notion de réincarnation, les effets d'une action pouvant se manifester dans une future existence. On parle ainsi des antécédents karmiques d'un individu, d'une maladie d'origine karmique, de liens karmiques entre deux personnes. Le mot karma est passé dans le langage courant dans les années 1970 avec la chanson Instant Karma de John Lennon.

 

On trouve du reste de multiples allusions à la loi du Karma dans la Bible. En particulier :

« Qui verse le sang de l'homme, par l'homme aura son sang versé » (Genèse 9,6).

Et lors de l'arrestation de Jésus au jardin des oliviers, l'un de ses disciples (St Jean précise qu'il s'agit de Simon-Pierre) dégaine son épée et tranche l'oreille d'un serviteur du Grand Prêtre. Jésus lui dit alors :

« Rengaine ton glaive ; car tous ceux qui prennent le glaive périront par le glaive » (Matthieu 26,52).

Ces deux citations sont on ne peut plus explicites.

 

Le bouddhisme tibétain a beaucoup développé l'influence karmique de l'acte de manger de la viande avec les enseignements de Shabkar au 19ème siècle, comme on l'a vu page 123.

Différents auteurs – comme Marguerite Yourcenar et Élisabeth de Fontenay – ont établi un parallèle entre les conditions de vie abjectes des animaux en élevage industriel et les camps d'extermination nazis. D'un point de vue karmique, la pratique de l'élevage industriel est lourde de conséquences pour la collectivité, qui devra inévitablement payer pour les atrocités commises envers les animaux. Le lourd karma accumulé par l'humanité devra inexorablement être soldé un jour ou l'autre. Car on doit tôt ou tard subir soi-même ce que l'on fait endurer aux autres. C'est la dure mais juste loi du karma, qui nous permet d'évoluer en nous faisant comprendre que tout est lié dans l'univers. Par conséquent, en abandonnant la consommation de viande on s'épargne de terribles souffrances à l'avenir.

 

Mais pourquoi cela est-il si important à notre époque ? Parce que nous sommes à la fin d'un cycle. Je ne parle pas ici du calendrier Maya et de l'année 2012 censée marquer la fin d'une civilisation. Je fais plutôt allusion à l'entrée dans l'ère du Verseau, qui marque la fin de l'ère des Poissons d'une durée de 2160 années. Il s'agit tout simplement de l'application du phénomène astronomique de la précession des équinoxes. Ainsi, un point de l'univers – comme l'étoile Sirius par exemple – retrouve sa place exacte dans le zodiaque à l'achèvement de douze ères, soit au bout d'une période de 25920 années. Il semblerait que l'on soit aussi à la fin de ce cycle dénommé « grande année », et peut-être même d'un cycle encore plus grand. Cela expliquerait la multiplicité des catastrophes constatées ces dernières années dans le monde. En effet, si nous sommes bien à la fin d'un cycle important, il est logique que le karma de l'humanité lié aux actes commis durant les existences passées se cristallise, provoquant un enchaînement d’événements destructeurs. Mais ce qui est redoutable à première vue peut également être perçu comme une occasion exceptionnelle de nous débarrasser de notre karma pour évoluer vers une nouvelle dimension. Car il est possible de s'affranchir de la loi du karma. C'est le cas de ceux que l'on appelle en Inde les « libérés vivants », qui ont atteint l'état de mukti ou moksa (libération du karma et du samsara ou ronde des réincarnations).

 

Ainsi, ceux qui s'obstinent à continuer de manger de la viande – afin de profiter du plaisir gustatif égoïste que cela leur procure – prennent un gros risque. Ils s'exposent en effet à générer un karma tellement lourd que cette existence ne suffirait peut-être pas à l'épurer. Et si nous sommes effectivement à la fin d'un cycle, ils risquent de devoir enchaîner de nombreuses existences dans un nouveau cycle, afin d'assimiler les leçons qu'ils n'auront pas apprises présentement.

 

La suite de cet article pourra paraître délirante à certains, hardie à d'autres, réaliste à ceux qui sont bien informés.

 

La loi du karma pourrait trouver sa justification dans un sombre projet dévoilé dans le magazine Top Secret d'octobre-novembre 2011 (n°57). Dans un article intitulé Révélations d'un enfant des Black Program (autrement dit Programmes Secrets), un colonel dévoile sous le sceau de l'anonymat le but ultime des bases souterraines secrètes construites un peu partout dans le monde. (Il y en aurait plus de cent aux États-Unis, la plus connue étant la fameuse Zone 51).

D'après l'auteur de ces déclarations, interviewé par la rédaction du magazine, il s'agirait ni plus ni moins que d'un projet d'extermination d'une partie de la race humaine mis en œuvre par le Nouvel Ordre Mondial (N.O.M.) et comparable à la « solution finale » des nazis, sauf que la profondeur de ces bases permettrait une parfaite dissimulation du génocide. En tout cas, l'existence de ces bases souterraines n'est plus un mystère puisque de rares photos et témoignages circulent depuis quelques années, sur Internet en particulier.

Mais la fonction – apparemment multiple – de ces bases restait jusqu'à maintenant un mystère. Le témoignage du magazine Top Secret nous paraît donc particulièrement important et mérite d'être cité :

« Ce que nous avons tous pointé du doigt comme étant une honte lors de la Seconde Guerre mondiale (les camps de concentration, les fours, etc...) a été soigneusement reconstruit dans les profondeurs de certains lieux souterrains afin que personne ne voit, ni ne sache rien sur la grande réalité de ces endroits dignes de l'enfer. C'est dans ces lieux que le N.O.M. compte faire disparaître le maximum de personnes. Ceux qui seront acheminés là, de façon trompeuse sous prétexte de protection des populations, doivent savoir dès maintenant qu'il s'agit en réalité d'un immense terminal humain. [...] Rien de ce qui se passera en dessous ne sera su en surface. Ainsi personne ne pourra témoigner des horreurs commises. [...]...il est de la plus grande importance de savoir ce qui va se passer. Plus les gens seront au courant plus il y aura de vies sauvées. »1

 

Le prétexte invoqué pour déporter les populations pourrait être une contamination radioactive massive de la planète ou une pseudo attaque extraterrestre perpétrée en fait par des terriens équipés d'armes secrètes. (Je précise que je ne suis pas amateur de science-fiction).

 

Si mes déductions s'avèrent exactes, l'une des meilleures façons d'alléger son karma serait donc de s'abstenir de nuire à la vie animale en évitant de manger de la viande. Avec un passage obligé par la non-violence (ahimsa), règle de base des systèmes philosophiques et doctrines

religieuses de l'Inde. C'est seulement à ce prix que nous pourrons bâtir un monde meilleur.

Si nous voulons accéder à une civilisation fraternelle où l'Amour est roi, il faut accepter de faire des sacrifices. Si nous refusons de faire ces sacrifices, c'est que nous n'avons pas vraiment mesuré les enjeux et les conséquences de notre refus d'évoluer peuvent s'avérer très lourdes pour notre avenir personnel. Nous sommes face à un choix de société et nous risquons de regretter lourdement notre décision si nous prenons la mauvaise option. Pour faire ce choix, il suffit de suivre la voix de notre conscience.

Préférons-nous continuer à vivre dans la haine et la peur ?


 

La communication animale

au service de notre souveraineté

 

En publiant le texte sur Le karma de la viande sur mon blog www.vegetari1.net en novembre 2011, j'avais un sentiment d'inachevé. Il manquait une note d'espérance et l'article risquait de susciter la peur chez les personnes fragiles, ainsi que le rejet à propos du plan machiavélique ourdi par le « Nouvel Ordre Mondial ».

C'est alors que j'ai découvert une série de textes qui étayent mon propos. Ceux-ci ont été publiés par une vétérinaire québécoise spécialiste de la communication animale et nommée Caroline Leroux. Elle a publié sur son site www.communication-animal.net des messages du peuple animal captés ces dernières années grâce à ses dons médiumniques. Seize races animales différentes se sont adressées à elle, parmi lesquelles les peuples chat, chien, cheval, éléphant, aigle, dauphin et serpent.

Le message du peuple des Serpents/Reptiles est particulièrement intéressant, pour ceux qui cherchent la connaissance en dehors de tout préjugé.

Après des allusions au mythe de la Genèse et à la nocivité des aliments produits par le génie génétique, une phrase a retenu mon attention : "Sachez ceci : tant et aussi longtemps que vous continuerez à traiter les animaux comme des esclaves sans âmes, vous garderez la porte grande ouverte à ce qu'on vous fasse subir la même chose. Et n'allez surtout pas penser que vous ne vivez pas cette réalité aujourd'hui..."

Cet avertissement résonne comme une confirmation des sombres projets du Nouvel Ordre Mondial. Et les serpents sont à priori bien placés pour savoir ce qui se trame dans les entrailles de la Terre, puisqu'ils y vivent.

Pour sa part, le peuple des Chiens fait une annonce qui concerne principalement l'Asie. On y lit que les chiens n'ayant pas la vocation de servir de nourriture et vivant douloureusement leur condition de vie dans certains pays (Chine, Vietnam...), ils ont décidé de quitter cette Terre en masse prochainement. Cela se fera sous la forme d'une épidémie virale transmise par les puces, poux, tiques etc et affectant durement l'espèce humaine aux défenses immunitaires affaiblies. Il est tentant pour les occidentaux de fustiger la tradition asiatique "barbare" de manger du chien, mais sommes-nous plus civilisés pour autant ?

Le peuple des Dauphins révèle que le génocide des mammifères marins - dauphins et baleines - n'est pas dû à une coupable négligence, mais résulte d'une volonté délibérée d'empêcher "l'accouchement terrestre que nous vivons actuellement et, de ce fait, retarder l'éveil des consciences". Cette observation est du reste confirmée par le peuple éléphant qui évoque les dégâts causés par la chasse à la baleine et les sonars militaires.

Gardien des archives de l'humanité et maître de sagesse, le peuple des Éléphants observe : "Difficile à croire avec tout le chaos et la noirceur qui règnent actuellement, que vous vous dirigez vers l'harmonie et la coopération mais c'est pourtant vrai !"

Et c'est au peuple des Aigles, grands visionnaires, que nous donnerons le dernier mot. "Pour l'humanité, le temps est venu de faire un choix, sans équivoque : vivre dans l'Amour ou vivre dans la Peur".

N'en déplaise à certains, les informations contenues dans ce livre n'ont pas pour but de susciter la peur, mais bien de réveiller les consciences. La décision de prendre un chemin ou un autre relève en effet de notre responsabilité personnelle.

Il y a une vingtaine d'années, Daniel Meurois et Anne Givaudan ont écrit un livre intitulé Le peuple animal dans lequel ils transcrivent le point de vue des dévas (anges tutélaires) du monde animal sur le végétarisme et sur l'expérimentation animale tel qu'ils l'ont perçu. On peut y lire : "L'espèce humaine s'est constituée, notamment durant ces dernières décennies, un karma pesant envers le monde animal. Le problème n'est pas de modifier notre attitude par crainte de ce karma car la peur n'ouvre pas le cœur. Le problème est plutôt d'apprendre le respect des animaux et de désamorcer tout germe de cruauté dans les consciences qui se prétendent humaines".

Pour sa part, la rédactrice en chef du défunt magazine VegMag  me confiait que la communication animale suscite des réactions très hostiles. Forcément, tous ceux qui profitent de la souffrance et de l'exploitation animale n'ont pas du tout envie que les animaux soient reconnus comme des êtres sensibles ayant des capacités psychiques insoupçonnées. En niant la réalité, ils s'octroient le droit de continuer à persécuter les animaux... alors que les animaux sont la clé de notre salut.

Quel monde merveilleux ce serait si nous étions capables de dialoguer par télépathie avec tous les animaux ! Enfin, ceux qui n'auraient pas totalement disparu par notre faute. À cet égard, le Message des dauphins 2 transmis par la grande médium Monique Mathieu le 29 septembre 2012 est particulièrement poignant. Les conséquences de la disparition actuelle massive des grands cétacés s’annoncent dramatiques, les océans pouvant se révolter contre l'homme à cause de la destruction du milieu aquatique par celui-ci. Et là, la dévastation par l'eau pourrait atteindre une ampleur cataclysmique, les pays prédateurs étant particulièrement exposés. Mais il semble que seule la souffrance puisse arrêter la folie destructrice de l'homme.

 

 

Messages des animaux aux humains


publié le 9 mai 2013 sur le site http://www.lesailesdelumiere.com
Ce message n'a rien perdu de son actualité, bien au contraire.


Bonjour à tous. J’ai par maintes fois pris la parole par le biais de notre intermédiaire, et je vais reprendre aujourd’hui, parce qu’il devient urgent que vous preniez conscience d’une chose : votre réalité est en passe de se transformer, ce qui doit être changé va devoir l’être dès à présent ! Dans le cas contraire, vous y serez contraint et cela se passera avec bien moins de douceur...


Je veux parler de votre façon de vivre et d’aborder la vie, ce qui vous entoure avec désinvolture. Je sais pertinemment que vous ne pouvez changer radicalement de société du jour au lendemain parce qu’il ne tient pas qu’à vous d’opérer la mutation, mais à votre collectif. Néanmoins, si vous, qui êtes parmi les êtres qui s’éveillent, vous ne modifiez en rien vos habitudes, comment pouvez-vous le demander des autres et à fortiori de vos gouvernants ?!


Je vais parler ici d’une chose toute bête et simple : votre alimentation. Vous rendez-vous seulement compte, à force de la souffrance que vous infligez, de la somme de karma que vous êtes en train de vous mettre sur la tête ?! Je ne vais ici vous parler que de la souffrance animale, et cela sera largement suffisant, croyez-moi !


Juste pour vous nourrir, savez-vous la somme d’incohérences que vous accumulez ?! OUVREZ LES YEUX ! Vous ne pouvez plus agir ainsi !


Alors, ça y est, il y en a certains qui sont en train de se dire : « Voilà, le Lobby des végans est encore en train de frapper, il y a sans doute des causes plus importantes que celle-ci non ?! Nous obliger à nous nourrir que de bêtes légumes, qu’on nous laisse en paix ! ». Oui, je sais, nous savons, qu’il n’y a rien de plus agaçant que quelqu’un puisse venir et vous donner des leçons sur ce que vous croyez juste, cependant, sachez que si nous prenons la peine de vous exhorter ainsi c’est parce que nous possédons un immense amour vis-à-vis de vous et que nous voyons la catastrophe se profiler à très grande vitesse. Non, nous ne sommes pas (très) en colère après vous, malgré les pleurs, les douleurs, les souffrances inutiles, le barbarisme de certains et nous en passons, mais ce qui se passe à présent ne pourra plus continuer encore bien longtemps. Il faudra bien qu’à un moment ou à un autre, quelque chose vous réveille, quitte à vous secouer rudement, pour qu’enfin, vous cessiez de vous voiler la face : vous êtes COMPLICES d’un grand GÉNOCIDE ! Le massacre se perpétue de jour en jour, d’heure en heure et semble ne pas avoir de fin... Quand comprendrez-vous enfin ?!


Vous traitez le vivant comme des objets du quotidien. Vous feriez l’élevage de fourchettes que ce ne serait pas pire ! De la naissance à leur mort, les animaux de bouche ne cessent de souffrir. Ce cycle infernal continue sans s’arrêter et ne connaît pas les jours fériés ni les vacances. Mais qu’est-ce qu’il vous prend ?! Évidemment, nous savons que cela ne date pas d’aujourd’hui, bien que cette intensification soit sommes toutes assez récente, mais ce qui se passe maintenant est sans précédent dans tout votre cycle d’humanité.


Aucun animal n’agirait de la façon dont vous traitez les animaux. Aucun animal ne traiterait non plus ses petits comme vous le faites.


Afin de stopper toute polémique, sachez qu’avant la chute de l’Ancien Continent, vous étiez végétariens. La viande vous aurait rebutée et de toute manière, il ne vous serait pas venu à l’idée de consommer une telle source de nourriture, issue d’un être vivant sensible et proche de vous. Sachez aussi que pour certains d’entre vous, vous pouviez aisément communiquer avec les animaux et il était pour vous d’une évidence que la souffrance et les sentiments en général, n’étaient pas l’apanage du seul genre humain. Puis, la décadence est arrivée, vous avez eu des excès en tout genre et la chute était devenue inévitable : vous n’aviez pas réussi à intégrer une grande leçon essentielle pour pouvoir évoluer et accéder à un niveau de conscience supérieur. C’est aussi à ce moment-là que vous avez commencé à manger de la chair animale ! Vous êtes maintenant, de nouveau, au fameux tournant où il va vous être demandé d’abandonner vos vieux schémas pour pouvoir en accueillir de nouveaux, forts de votre vieille expérience. Or, cela ne sera possible que si vous n’avez pas accumulé de dettes importantes vis-à-vis d’autrui... Pour effacer celle, monstrueuse, qui ne cesse de croître vis-à-vis du peuple animal, que croyez-vous qu’il puisse se passer ?


Juste par comparaison, et non, ce que je m’apprête à vous dire n’est PAS trop fort, cela est même en dessous de la réalité, remémorez-vous cette guerre effroyable que fut la 2nde Guerre Mondiale. Elle fit des millions de victimes, de manière brutale et barbare, propre à la guerre, et vous portez encore, pour certains, le traumatisme de ce qui s’est passé, et pour cause : les victimes d’hier se réincarnent (ou sont déjà incarnées) aujourd’hui ! Rappelez-vous la macabre découverte des camps de la mort avec ses chambres à gaz. Imaginez un peu la souffrance accumulée en ces lieux, l’horreur des derniers souffles de vie arrachés brutalement, à des femmes et des enfants ! Et ceci, sans un scrupule de la part des tortionnaires. Transposez maintenant ceci, des milliers de fois, dans chacune de vos villes ! Et ce, tous les jours, plusieurs fois par jours !


Oui, les animaux souffrent ! Non, ce ne sont pas de stupides réactions nerveuses, juste de vrais sentiments, de douleurs, d’incompréhensions, d’affreux désespoir... Pourquoi croyez-vous que vos abattoirs soient fermés au public ? Parce que si vous saviez réellement ce qu’il s’y passe, jamais plus vous ne pourriez ingurgiter le plus petit morceau de chair animale. Les animaux pleurent, les animaux crient, les animaux ont peur, ils le manifestent, mais vos « bien-pensants » essayent de vous rassurer en disant que vous ne devez pas tomber dans l’anthropomorphisme. Et vous les croyez ?! Quand votre chien se tord la patte, il hurle, c’est de la comédie d’après vous ? Quand votre enfant tombe, il pleure, c’est tellement différent ? Évidemment, les animaux n’ont pas les sentiments aussi développés que vous ; ils en ont de plus simples, mais aussi plus « purs » dans le sens non encore pollués par le mental.


Et vos enfants... mais arrêtez de leur infliger un stress inhumain ! Non seulement vous leur déposez sur le dos une tâche absolument gigantesque dès leur plus jeune âge, due à la dureté de votre société (et vous arrivez à bien vivre dedans ?), mais en plus, vous leur accumulez un karma énorme en réponse à vos exactions... laissez les vivre en paix. Non, ne pas faire toute sa scolarité en tête de classe n’est pas grave. Non, leur vie ne sera pas terminée sitôt les diplômes passés. Et oui, ils auront le reste de leur vie pour changer s’ils le souhaitent. Maintenant, vous pouvez vivre plusieurs vies en une, vous avez le droit de vous tromper et de modifier ce qui ne vous plaît pas, alors faites-le !


La pression, va devenir de plus en forte. Sachez-le, nous n’y serons pour rien dans ce qui adviendra : une fois encore, c’est par amour pour vous que nous vous disons cela. Toutefois, vous êtes les créateurs, et par cela vous êtes en train de créer les égrégores qui risquent de vous donner les « coups de pieds aux fesses » dont vous semblez avoir besoin pour bouleverser vos habitudes. Changez maintenant, par amour pour vous, par amour pour nous, et vos dettes seront moindres. Attendez que l’humanité entière plonge la tête dans son ignominie et votre dette n’en sera que plus lourde...


Encore une fois, nous vous aimons, mais cessez de vous conduire comme des enfants cruels ! La souffrance est à son apogée, nous sommes vos petits frères, ne l’oubliez pas !


Le Déva des loups et d’autres animaux (dont ceux exploités pour leur viande).

 

1 Pour plus de détails, se reporter au magazine.

Partager cet article

Repost0

commentaires